EN VOYAGE, BOUGEZ VÉGÉ !

En voyage, les difficultés du végétarien commencent dans l’avion. Même en passant par des compagnies qui  proposent des repas adaptés, on n’est jamais sûr de ce qu’on va trouver dans notre assiette », affirme Frédéric Prioré, co-fondateur de l’agence Voyage Végétarien. Une fois arrivé à destination, les problèmes continuent. Surtout si, tout en respectant son régime alimentaire sans viande ni poisson, on souhaite découvrir la gastronomie du pays visité. C’est la raison pour laquelle Voyage Végétarien, créée en 2011, propose des voyages sur-mesure en Europe et en Asie qui allie gastronomie végétarienne et respect de la population et de son environnement. « Si, avec ses 2% de végétariens, la France est très en retard sur le reste de l’Europe et même sur l’Amérique, on observe une nette évolution des mentalités à l’égard de cette pratique alimentaire. Cela va de pair avec une conscience de plus en plus claire de la nécessité de respecter les ressources naturelles », observe Frédéric Prioré, persuadé de l’avenir du tourisme végétarien.

Bien des propriétaires d’hébergements écologiques et biologiques en France – et ils sont de plus en plus nombreux – partagent ce point de vue. C’est le cas de Christine Érard, propriétaire du Bio-Logis situé dans le Marais Poitevin. Comme Frédéric Prioré, elle se réjouit du fait que sa structure « attire des personnes sensibles à l’écologie qui ne sont pas toutes végétariennes. Cela donne lieu à des échanges très riches et promet le succès futur des logements de vacances végétariens ». Pour l’heure, si son Bio-Logis « gagne chaque année en clientèle », Christine Érard se sent « freinée par un mauvais relais de l’information sur les sites internet consacrés au végétarisme, alors que la toile est amenée à jouer un rôle central dans le développement des voyages végés ». C’est en effet sur le net qu’on trouve les premières listes d’hôtels, chambres d’hôtes, restaurants et autres lieux utiles à un végétarien en voyage. Hormis l’annuaire de l’Association Végétarienne de France, rares sont les outils français à répertorier des adresses à l’international. Très complets, les sites américains Happycow.net et Vegetarianusa.com, ou encore celui de l’association anglaise Vegan Society (VeganSociety.com), sont donc pour le végétarien français en vadrouille de précieuses ressources… En attendant mieux

Anaïs Heluin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s